Le brouillard des brouillons

Mon cahier de brouillon, c’est le cahier où mes peurs s’évaporent dans le brouillard.
C’est un doux refuge où ma confiance s’épanouie. Je sais qu’il ne sera livré à aucun regard. Ici je suis en sécurité, je laisse mon « embrouillé » chercher une solution. Le brouillon n’est pas pris en compte, il n’existe pas en dehors de nous-même. C’est pour ça qu’il ne fait pas peur . La liberté peut s’exprimer avec  la fantaisie et la spontanéité. Le brouillon n’a pas de poids.

Pourtant le termes de brouillon n’est pas très honorifique dans notre société qui prône la clarté et l’organisation.
Pourquoi ? Est ce pour pouvoir en faire toujours plus ? être productifs ?
 On pense à tort que beaucoup c’est bien.

brouillard

Je ne suis pas de cet avis, dans ce qui semble embrouillé il y a mille idées qui s’expriment et je prends le parti de leur laisser une chance de se déployer.

Le brouillon, le brouillard contient un paysage invisible à l’œil mais bien présent.

On l’utilise dans les brainstormings, les remue-méninges, les tempêtes d’idées, où dans une confusion apparente on va trouver de nouvelles solutions.
J’ai envie de laisser mon brouillard se poser sur le brouillon de ma vie, puisque le brouillon est une ébauche, un premier jet, c’est l’instant présent en quelque sorte

 


brouillon

Avez-vous remarqué comme les brouillons sont parfois étranges , ils sont le cheminement d’une pensée qui avance avec précipitation ou au ralentie, elle pinaille, recule, puis repart avec une autre énergie.
Elle tourne en rond, se perd et ajoute des inflorescences en forme d’étoiles et de bulles.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3 commentaires Ajoutez le votre

  1. genevieve maurin dit :

    merveilleux cahier de brouillons. Très personnel a qui , l’on peut tout dire, ses joies, ses colères agrémenté de petit gribouillages,. Ou l’on peut écrire en toute petite écriture ou en lettre de plusieurs centimètres tout est permis ce n’est qu’un cahier de brouillon

    1. Nathalie Maurin dit :

      Oui et en plus c’est rigolo ! 😉

  2. Martine dit :

    Oui, oui super ce que tu poses ici Nathalie ,.Les brouillons pour moi, sont souvent plus vivants que les “pas brouillons” (je ne me souviens pas du nom des “pas brouillons ” ) .Dans les brouillons je peux oser dire, exprimer tout ce que je veux.Même ce que je ne ne voudrait pas livrer à moi-même … En fait, après une petite introspection sur mes brouillons , je constate que tous mes multiples cahiers ressemblent tous à des brouillons . Sniff! ! Certes ils sont vivant , mais trop bruyants à mon goût . .Je voudrais bien pouvoir débrumer ces textes” brouillonnesques “, les rendre limpides , compréhensibles , joliment articulés de lettres s’unissant en mots velours et soie arrosés de rose et de piments rouges .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *