Je suis nul en dessin !

C’est ce que j’entends la plupart du temps ! Alors puisque l’exemple vaut mieux que de longs discours, je vais partager avec vous une expérience de création spontanée.

Je laisse mon stylo aller où il veut, il semble ne pas avoir d’objectif et être lâché dans un espace vide. Je le regarde faire car je sais qu’il va m’apporter une surprise et me parler de quelque chose d’important. Il est comme au matin d’une journée de vacance qui ne sait pas ce qu’elle va devenir. Je laisse mon âme guider les mots.
Autour de moi le monde est rempli de bruits et la télé jacasse comme un poulailler au passage d’un chien fou.
J’aime bien cette attente du cadeau à venir, c’est toujours étonnant, parfois décousu, quand l’esprit s’efface et laisse la place avec humilité à mon ego qui aime s’étaler sans complexe. Il ne rechigne pas, lui, à débiter toutes sortes d’âneries.
L’esprit observe, plein de patience et d’indulgence. Je souhaite pourtant n’entendre que lui…

Je change alors de tactique et choisi, dans des catalogues, des photos qui me plaisent sans chercher de raison. Peu à peu les images m’apaisent ou crient à ma place, les clichés deviennent des précieux miroirs qui se présentent à moi par attraction. Je les laisse affluer et m’exprimer. Je découpe par petites touches d’apparences dissociées. J’accepte les surprises, je m’étonne. Ma tête se déconnecte et ne comprend pas.
Quand j’en ai assez de récolter je redécouvre mes trouvailles et les assemble presque au hasard.

l'enfant-intérieur

Au collage le message arrive comme une évidence.
Il me parle de l’enfant intérieure qui exige un peu plus de place, il a besoin de jouer.
Il me demande de lâcher mes peurs, d’oser rêver plus grand, plus beau.
Il me montre la richesse que je laisse dormir en moi par paresse.
Plus je l’observe et plus les messages se précisent.

 

lacher-les-peurs

Il y a des femmes qui dansent, un œil noir qui observe la scène, une petite fille en colère. Tout me parle intimement. Je me sens heureuse, en lien profond avec moi-même. Je continue encore un moment, j’ajoute des couleurs, je fignole, car je n’ai pas envie de me quitter tout de suite.

 

Puis quand tout est dit, j’accroche mon œuvre devant moi. Je sais que demain et les jours suivants elle me parlera encore et elle m’aidera à prendre les bonnes décisions, elle répondra à certaines de mes questions et me guidera vers la découverte toujours plus profonde de qui je suis.

5 commentaires Ajoutez le votre

  1. Agathe dit :

    C’est très beau ! merci de ta sagesse tu me berce de tes mots tendres

    1. Nathalie Maurin dit :

      Merci de tes encouragements, j’aimerai ne diffuser que de belles choses.

  2. Magalie dit :

    Super ton nouveau site , félicitations c’est magnifique!!!! Faut vite que je trouve des magasines pour faire des ateliers dessins à très bientôt.

    1. Nathalie Maurin dit :

      Chouette ! j’ai hâte de voir tes réalisations. Merci mille fois pour ton enthousiasme super motivant!

  3. Corinne dit :

    Bravo Nathalie pour ton site…
    Grâce à ta belle énergie, tu as réveillé mon cœur d’enfant qui est maintenant tout content.
    Tu me donnes le goût de jouer, d’explorer et de laisser libre court à ma créativité en toute simplicité.
    C’est un merveilleux cadeau, merci beaucoup

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *